Il faut lui poser des questions "ouvertes" en repérant ses centres d'intérêt et éviter tout sujet polémique ou doctrinaire (politique, religion...); attention à ne pas laisser l'étranger conduire le dialogue car il pourrait en conclure à la faiblesse des personnels d'escorte facilement manœuvrables." "Ne jamais oublier que, pour l'étranger, la reconduite dans son pays d'origine traduit l'échec de sa tentative de s'établir clandestinement dans un Etat censé lui permettre de faire vivre les siens restés au pays. Il est donc essentiel de lui démontrer les aspects positifs de son retour." Ces quelques lignes sont issues du fascicule de conseils, obtenu par le quotidien Libération, élaboré par la direction centrale de la Police aux frontières (PAF) à l'intention des fonctionnaires en charge de l'expulsion des étrangers en situations irrégulières.
70