Australie : la peur du terrorisme (13/02/03)
Bientôt, chaque famille australienne sera dotée d'un kit anti-terrorisme fourni par le gouvernement. Ce colis comportera un aimant avec un numéro d'urgence joignable vingt-quatre heures sur vingt-quatre auquel signaler toute activité suspecte (achat inhabituel de certains produits, modes de vie "bizarres", photographie ou vidéo de bâtiments officiels), ainsi qu'un livret indiquant les objets de survie nécessaires (lampe de poche, radio, trousse de premiers soins, jeux de carte ou de société,...). Le tout est accompagné d'une lettre du Premier ministre, John Howard, indiquant aux Australiens de ne pas s'alarmer inutilement.

Russie : le "parler direct" désormais hors la loi (13/02/03)
Le Parlement russe a adopté, mercredi dernier, à une écrasante majorité, une loi prohibant les mots "injurieux", "obscènes" ou "grossiers" dans la langue officielle. Cette nouvelle disposition concernera, tout particulièrement, l'administration publique, l'industrie, les transports et les secteurs de l'énergie et de la communication.
Les contrevenants pourraient se voir punis d'amendes allant de 10 à 50 roubles (de 0,5 à 1,5 euros) voir même de quinze jours de prison ou de deux mois de travaux d'utilité publique. L'utilisation de mots étrangers est également interdite s'ils ont un équivalent russe.

France : protéger le drapeau et la Marseillaise (13/02/03)

Sept Français sur dix se sont déclarés favorables à l'instauration d'un délit d'outrage au drapeau tricolore et à la Marseillaise. Ce résultat se répartit entre partisans de la gauche et de la droite comme suit, 62% pour les premiers, 87% pour les seconds. Ce délit existe, il fut adopté dans le cadre du projet de loi Sarkozy via un amendement de l'UDF approuvé par le PS. Manquer de respect au drapeau français ou à son hymne national est désormais passible d'une peine d'emprisonnement de six mois et d'une amende de sept mille cinq cents euros.


50