Lautresuite 11.02.03 (3) La loi sur la sécurité intérieure de Nicolas Sarkozy, très répressive à l'égard des gens du voyage, conforte les élus locaux dans leur refus de les accueillir sur leur commune. De nombreux maires et présidents de conseils généraux de France ont ainsi cru pouvoir contourner l'obligation de construire les aires d'accueil prévues par la loi Besson de juillet 2000. Le ministre de l'Intérieur leur a récemment rappelé leur devoir. Selon le dernier rapport de la Commission nationale consultative des gens du voyage, il n'existerait que deux mille sept cent places d'accueil répondant aux normes. Diverses études chiffrent à trente-huit mille le nombre de places nécessaires. Ce problème concerne quotidiennement trois cent mille personnes.

Lautresuite 11.02.03 (4) La Grande-Bretagne est déterminée à réduire le nombre de réfugiés politiques entrant chaque année sur son territoire. D'où cette récente proposition d'expulser les nouveaux demandeurs d'asile vers des centres de réception régionaux situés dans des pays tiers.
Dans ces "safe havens", sous contrôle du Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés, seraient examinés les dossiers des demandeurs tandis que la situation dans leur pays respectif serait suivie. Ces centres seraient localisés au Maroc pour les Algériens et les Africains, en Turquie et au Kurdistan irakien pour les Irakiens, en Somalie pour les Somaliens du Sud. Les immigrés économiques d'Europe de l'Est seraient, quant à eux, parqués en Russie ou en Ukraine.
Lautresuite 11.02.03 (5) Onze Algériens poursuivent, actuellement à Lyon, une grève de la faim dans le but d'obtenir des papiers. Le médecin qui les suit juge leur état de santé "préoccupant".



39