Lautresuite 10.02.03 (3) À l'issue de son déplacement au Mali, le ministre français de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, a décidé le doublement de l'aide au retour volontaire pour les illégaux maliens. La somme devrait ainsi passer de trois mille six cents à sept mille euros. Rappelons qu'en 2002, ces aides avaient connu bien peu de succès puisque quarante-six personnes seulement avaient regagné volontairement leur pays. Le ministre a également annoncé que les Maliens de France, en situation irrégulière, en voie de reconduite à la frontière, pourraient également bénéficier d'aide au retour et d'une formation de trois mois.

Lautresuite 10.02.03 (4) Samedi, cent cinquante sans-papiers occupaient un gymnase du onzième arrondissement de Paris. Hier, au nombre de deux cents, ils réclamaient "la régularisation de tous les sans-papiers, l'arrêt des expulsions et le rétablissement de l'aide médicale gratuite". Ils dénonçaient également un ministre de l'Intérieur qui les a "roulés dans la farine".

"Il a fait des effets d'annonce médiatique, mais sur le terrain, rien ne change" a indiqué Romain Binazon, porte-parole de la coordination nationale. Pour l'instant, la mairie de Paris a fait savoir qu'une expulsion "n'était pas à l'ordre du jour".

Lautresuite 10.02.03 (5) Des sans-papiers victimes d'un guet-apens monté par leur employeur et la police. Dix sans-papiers maliens, travaillant pour la société de gardiennage PSI, ont été cueillis par une trentaine de policiers alors qu'ils avaient été convoqués au siège de l'entreprise à Paris. C'est le directeur de la société, Alain Plichon, qui aurait fourni une liste de ses employés en situation irrégulière à la Police. Alain Plichon dit avoir été grugé, qu'il ne soupçonnait pas la clandestinité des travailleurs. Ils étaient pourtant vingt-neuf dans le cas au sein de la société et certains commençaient, dit-on, à réclamer des augmentations .

34