Lautresuite.
Lautresuite 03.02.03 (1) Depuis le meurtre récent d'un policier à Manchester et la découverte de ricine, un produit hautement toxique, dans un appartement de Londres, il ne fait pas bon être réfugié en Grande-Bretagne. Les demandeurs d'asile sont, en effet, de plus en plus perçus par les tabloïds et par les leaders conservateurs comme des terroristes en puissance. Le chef des Tories, Iain Duncan Smith, déclarait, la semaine dernière, qu'un nombre "significatif de terroristes se cachaient parmi les cent mille réfugiés qui arrivent chaque année en Grande-Bretagne tandis que le Daily Mail écrivait que "si Hitler arrivait (en Grande-Bretagne), nous lui accorderions l'asile". Dans ce contexte et face à une poussée du parti d'extrême droite, British National Party (BNP), à de récentes élections partielles à Halifax, Tony Blair et le New Labour haussent le ton. Jugeant "la situation actuelle inacceptable", le Premier ministre envisage de prendre, à nouveau, de nouvelles mesures afin de restreindre le nombre de demandeurs d'asile. Certains membres du cabinet fantôme conservateur ont exigé le retrait de la Grande-Bretagne de la Convention de Genève de 1951 sur les réfugiés.
3