p 88. En ce jour, l'éditorial.
En ce jour du mercredi 29 janvier 2003. Les chiffres du jour sont : 5, 19 et 14. Cinq, comme cinq février, notre prochaine date pivot, s'agissant de la guerre d'Irak et la soumission de preuves annoncée par George Bush. Dix-neuf, comme la quantité de sièges du parti travailliste israélien aux élections d'hier, retrouvant, avec son score le plus médiocre depuis sa création, le nombre exact de députés qu'avaient acquis les gens du Likoud au scrutin précédent. Quatorze, enfin, comme le comptage des kilomètres de plages belges souillées par le pétrole du "Tricolor". On donne ces chiffres parce qu'ils remplacent les mots. Ce sont eux qui, de fait, vous rappellent au monde ; le journaliste les dégoupille sans y toucher, il sait qu'ils vont faire mal et qu'en prononçant par exemple cette date codée, le 5 février, il vient de fixer un agenda collectif auquel nous nous rendrons, Canossa ou fourches caudines, on ne sait pas, mais on y va. Les 19 sièges du parti travailliste, eux, fournissent immédiatement des éléments d'une peur instinctive et instructive. Sharon avait 19 sièges, il en aurait 37. Les travaillistes en avaient 26, ils en auront 19. Ces équivalences nous troublent, l'extrême dispersion du vote et le système électoral même nous déconcertent.
88