Italie : la lente dérive (27/01/03)
Roberto Castelli, ministre de la Justice et membre de la Ligue du Nord de Umberto Bossi, entend mener des actions disciplinaires contre les magistrats jugés trop politisés. Au cours d'une émission télévisée diffusée sur une chaîne du Nord de l'Italie, le ministre a déclaré "nous engagerons des actions disciplinaires qui démontreront que la collusion (de certains magistrats, ndlr) avec la politique est tellement grave qu'elle compromet les droits des citoyens". Parallèlement, Roberto Castelli, propose de rétablir l'immunité parlementaire, abrogée en 1993. Immunité qui pourrait permettre au président du Conseil, Silvio Berlusconi, d'échapper à un procès pour "corruption de magistrat". Depuis son arrivée au pouvoir, la coalition de centre-droit, ne cesse d'attaquer et d'entraver l'action de la magistrature.

85