Leni Riefenstahl, tout rond
Ces seins sont éminemment propagandistes : voilà, pour qui voudrait en savoir, une bien forte poitrine d'extrême droite. C'est aussi de la pornographie, du grec pornê, "prostituée", et "graphein", écrire. On ne sait pas trop bien, avec cette étymologie, si le pornographe est quelqu'un qui écrit sur les prostituées ou une personne qui prostitue son écriture, mais, ici, on sent bien qu'il ne faut pas trop faire de différence : on est dans les deux thèmes à la fois. C'est comme ça qu'elles sont, nos filles, c'est comme ça qu'ils sont nos jeunes, dit la photo. Des gens en pleine santé —en pleines formes —, auxquels on peut souhaiter ressembler, que l'on peut désirer rejoindre: c'est écrit entre les lignes. Ça change totalement du type en keffieh qui est sur la couverture, un peu flou, pas posé du tout, pris dans une mauvaise action. Lui, il n'a absolument pas de corps, il est couvert de partout. Je ne sais pas si Leni Riefensthal aimerait ce garçon en keffieh. Elle a plus de cent ans, Leni Riefensthal, et, dès 1933, elle a beaucoup fait pour le sein national-socialiste. Le corps et le nazisme, cet absolu de l'aryanité. Septante années plus tard, le Blok vient vendre ses filles.
73