p 52. En ce jour, l'éditorial.
p 54. Lautresuite
En ce jour du vendredi 17 janvier 2003. Pour moi, c'était un chauffeur de taxi. Je revenais de Sarajevo, les premières élections s'y préparaient, c'était en août 1996, une éternité. C'est le chauffeur qui m'a dit "On a retrouvé les petites", et ça allait comme ça, j'avais compris. Il a laissé passer quelques secondes, une éternité, avant d'ajouter qu'elles étaient mortes. J'ai appris un nom aussi, celui de Marc Dutroux, et plusieurs autres, des toponymes que j'ai oubliés. Partout, on retournait la terre : un chalet, un garage, un jardin, c'était un été de pelleteuses. On a très vite commencé à faire le compte des impérities et des aboulies, un fait divers devenait une affaire d'État, le peuple, oui le peuple, était dans la rue. Il ne fallait pas s'en étonner : un État qui avait passé son temps à infantiliser ses citoyens ne pouvait être déstabilisé que par des enfants. Cela a eu au moins deux conséquences : les partis chrétiens, au pouvoir depuis des décennies, ont été balayés aux élections d'après, payant leur cynisme gestionnaire et leur condescendance chafouine ; une réforme des polices a été engagée, elle continue à dépoter, l'armée sert de renfort, on n'a pas tout compris.
52