Lautresuite.
Lautresuite 16.01.03 (1) Le système Eurodac, base de données européenne reprenant les empreintes digitales des personnes demandant l'asile en Europe, est entré en fonction, hier à treize heures. Eurodac, programme informatique de comparaison des empreintes digitales des candidats réfugiés et des immigrés clandestins permettra de vérifier si le demandeur d'asile a déjà déposé un dossier auprès d'un autre pays. Le recours à ce système s'inscrit dans le cadre de la convention de Dublin qui impose que les demandes d'asile soient traitées par le pays par lequel la personne est entrée dans l'Union Européenne. Les données Eurodac, conservées dans un ordinateur central situé à la Commission européenne au Luxembourg, couplent aux empreintes d'autres informations telles l'Etat où elles ont été enregistrées, le lieu et la date de la demande d'asile, le sexe et un numéro d'identification. Aucun nom n'est référencé et les données sont automatiquement éliminées après dix ans sauf dans le cas ou le demandeur d'asile devient citoyen européen auquel cas les informations sont directement effacées.
48