André Breton, 42 rue Fontaine.

suite... (2)
Nous reprenons ici un texte de Kenneth White, écrit pour www.remue.net qui, on le rappelle, soumet une pétition à votre vigilance.

Le grand atelier surréaliste


Par Kenneth White

L’annonce de la vente aux enchères, début avril à l’Hôtel Drouot-Richelieu, du contenu de l’appartement d’André Breton situé 42 rue Fontaine, Paris 9e, est à la fois une honte pour la France et un affront à toute conception exigeante de la culture.
De temps en temps, de la masse des écrivains, artistes et intellectuels, émerge une figure d’exception qui, au lieu de simplement ajouter à l’accumulation culturelle en faisant tourner la machine, renouvelle le terrain. Ce fut le cas d’André Breton. Son existence, je ne dis pas sa « carrière », fut exemplaire. Il se situait à la fois au-dessus et surtout en dehors de la scène ordinaire.
42