Lautresuite.
Lautresuite 15.01.03 (1) Près de cinq pour cent de la population israélienne serait constituée de travailleurs étrangers. La moitié, soit environ cent quatre-vingt mille personnes, serait sans visas et susceptible d'être renvoyé manu militari vers leur pays. Ces travailleurs des Philippines, de Chine, de Roumanie, d'Afrique du Sud ou d'Afrique occupent, depuis le début des années 90, des pans entiers d'activités abandonnés par les Israéliens : agriculture, bâtiment... Ils remplacent également, en grande partie, les deux cent mille Palestiniens qui travaillaient en Israël avant le début de l'intifada. En août 2002, Ariel Sharon avait annoncé sa décision d'expulser cinquante mille étrangers au cours de l'année 2003, une opération considérée comme une "mission nationale". Depuis, de nouveaux centres de détention ont été construits tandis qu'environ cinq cents personnes ont été arrêtées chaque mois. En 2002, six milles personnes ont été expulsées vers leur pays d'origine.
39