En ce jour du mercredi 15 janvier 2003. On vous donne des nouvelles, on revient sur ce qui fut dit ici, on actualise, on suit, on va anticiper. On commence avec la discrimination positive. Bien, la Belgique s'est dotée d'un plan qui porte le nom du titre du film des frères Dardenne qui remporta la Palme d'or à Cannes, il s'appelle "le plan Rosetta". Il vise à favoriser l'entrée des jeunes dans le monde du travail. Chaque entreprise est désormais obligée d'engager 3% de nouveaux emplois jeunes. Parmi ces jeunes, une place particulière est faite aux personnes d'origine étrangère. Elles valent deux points — comme les handicapés ou les étudiants en alternance — lorsqu'un national classique n'en vaut qu'un. On en discutait, hier, chez les syndicats. Ça a bloqué. Un Africain, du nord ou du sud, a statistiquement 30% de chances en moins de trouver un emploi. Mais les syndicats considèrent que la discrimination que Rosetta leur accorderait serait, à tout prendre, négative et encouragerait, de fait, le racisme. Comme on fait aujourd'hui une revue de détail, on ne conclura pas, mais on donnera tout de même à méditer cette phrase d'un syndicaliste : "Que se passera-t-il dans les entreprises qui ont déjà une majorité d'allochtones, comme le nettoyage ?".
37