Lautresuite.
Lautresuite 14.01.03 (1) Le droit d'asile qui relève jusqu'ici de l'Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides), instance dépendant du ministère des Affaires étrangères, pourrait en partie passer au ministère de l'Intérieur. C'est en tout ce qui transparaît d'un récent document de travail des occupants de la place Beauvau. Ces derniers entendent aussi contrôler la nomination du directeur de l'Ofpra et écarter le HCR (Haut Commissariat aux réfugiés) de certaines instances comme les commissions de recours des réfugiés (instances d'appel). Le projet de loi propose également l'accélération des procédures. Accélération qui, selon certaines associations, pourrait empêcher le bon examen des dossiers des candidats réfugiés. La CFDA (Coordination française pour le droit d'asile) juge le projet "inacceptable". "Au même moment, on assisterait à l'entrée dans l'Opfra du responsable des expulsions et à la sortie du HCR, qui assure la protection des réfugiés".
35