L'observatoire des populismes Européens.
Espagne : vent sécuritaire en Espagne, aussi (10/01/03)

Le Premier ministre espagnol a présenté, ce matin, devant le Conseil des ministres, un avant-projet de loi destiné à serrer la vis en matière de sécurité. Ce texte fait suite aux déclarations de José Maria Aznar, de début de semaine, manifestant sa volonté de lancer "une offensive sur la sécurité, contre le terrorisme et la délinquance; elle est déjà en route et nous allons l'appliquer à 100%, sans faiblesse et en assumant toutes les conséquences". Le nouveau projet de loi devrait s'accompagner d'une large batterie de mesures judiciaires : application des jugements dits "rapides", allongement des détentions provisoires aux présumés récidivistes, allongement de la peine maximale de prison pour actes terroristes passant de trente à quarante ans, prison préventive pour toute personne déjà condamnée pour acte de vandalisme sur la simple "conviction qu'il y a risque de récidive". Le ministre de la Justice a, finalement, retiré le projet de faire de la délation la condition sine qua non d'obtention d'une liberté conditionnelle pour les détenus basques.
26