France : SOS-Racisme mit sous contrôle financier de l'Etat (07/01/03)

Le ministère de l'Economie et des Finances a pris la décision de placer l'association SOS-Racisme, en mal de trésorerie, sous le contrôle financier de l'Etat. Désormais, tous les budgets et projets d'action devront être soumis à un contrôleur financier nommé par Bercy. Le trésorier de l'association devra tous les quinze jours présenter "un état des dépenses et des recettes" au ministère. Celui-ci aura deux semaines pour se prononcer et son avis ne pourra être outrepassé. De plus, une personne mandatée par Bercy pourra assister à toutes les réunions du bureau national et du conseil national de l'association.

Belgique : l'armée au secours de la police ? (07/01/03)

Le ministre de la Défense, André Flahaut (PS), a proposé, dimanche, lors d'une émission sur RTL-TVI, que certains militaires soient chargés, aux côtés de la police, de certaines opérations de maintien de l'ordre.
Le ministre a précisé qu'il ne s'agissait pas de se substituer à la police mais de l'appuyer et la soutenir en mettant à sa disposition l'expertise et la logistique des forces armées. Le ministre de l'Intérieur, Antoine Duquesne (MR), a accueilli favorablement la proposition spécifiant qu'il s'agissait "d'une vieille idée libérale". Une première réunion sur le sujet devrait avoir lieu ce mardi matin.

France : surpopulation carcérale (07/01/03)

La France comptait au premier décembre dernier, 55471 prisonniers pour 47000 places. La situation ne semble pas devoir s'améliorer puisqu'on estime que chaque mois depuis un an, les prisons voient arriver plus de mille nouvelles personnes. Les conditions de coexistence sont de plus en plus difficiles, les suicides et violences contre les surveillants et les codétenus se multiplient. Pierre Marest, de l'Observatoire international des prisons (OIP), critique les nouvelles lois sécuritaires qui ont "créé de nouveaux délits sanctionnés encore et toujours par la prison".
11