En ce jour du mardi 24 décembre 2002. Nous n'éditorialiserons pas aujourd'hui, nous informerons. Se termine aujourd'hui l'année de lautresite, sa revue interrompt sa parution jusqu'au 6 janvier prochain. En même temps, ce n'est pas parce qu'il n'y a plus de lumière qu'il n'y a plus personne. D'une part, nous préparons, durant cette période, les versions prochaines de cette revue virtuelle que nous voulons développer encore. D'autre part, nous vous laissons, à partir de demain, avec quelques musiques de Benjamin Lew, composées pour la circonstance et qui clôturent le calendrier de l'avent en même temps qu'elles inaugurent une autre manière de poésie politique. Des textes lus, également. On ne pratique pas assez la lecture. Voilà des éditoriaux transformés en fables. Et puis, on vous appelle à rejoindre. Prenez la peine de lire le formulaire, vous comprendrez aisément les raisons d'une invitation qui est aussi une demande. Et puis, tant qu'à faire, profitez de ce répit pour nous dire aussi ce que vous pensez, vous qui lisez et regardez, de cet acte gratuit qu'est lautresite.

Lautresite.
78