Sans les associations humanitaires, le collectif de soutien d'urgence aux réfugiés (C.sur) et l'aide de quelques habitants de Calais, ces clandestins seraient sans toit, sans nourriture et sans soins.

Lautresuite 23.12.02 (3) Nicolas Sarkozy entend organiser l'après Sangatte. Pour ce faire, le ministre français de l'Intérieur a transmis, vendredi, une nouvelle circulaire aux préfets. Ce document entend préciser les dispositions à adopter pour les étrangers "non éloignables" (réfugiés pour lesquels il existe un danger de rentrer dans leur pays), le plus souvent Kurdes. Les clandestins, relevant de cette catégorie, interpellés aux abords de Calais seront désormais directement éloignés et placés dans un centre de rétention administrative. La place Beauvau explique également aux préfets la démarche express à suivre pour éviter le passage des clandestins devant un tribunal. Rappelons que les autorités disposent de quarante-huit heures pour organiser l'expulsion d'une personne. Ces quarante-huit heures écoulées,
il leur est nécessaire d'obtenir une prolongation de la rétention auprès d'un juge qui peut décider de la remise en liberté de la personne interpellée.

Lautresuite 23.12.02 (4) Plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées, hier, devant les grands magasins parisiens. Cette manifestation organisée à l'appel de l'association Droits Devant, réclamait la régularisation de tous les sans papiers. Des dizaines de clandestins, qui avaient trouvé refuge dans l'église Sainte-Marguerite (XIème arrondissement) ont, par ailleurs, été délogés par la police à la demande de la paroisse.

Lautresuite 23.12.02 (5) Ce dimanche, un cortège un peu particulier, mené par un Père Noël et un Père Fouettard sans papiers provenant de centres fermés, a déambulé dans le centre-ville de Bruxelles. Le rassemblement, organisé par la section bruxelloise de la Ligue des droits de l'Homme, s'inscrivait dans une campagne en faveur de la fermeture immédiate et définitive des centres fermés.
76