L'observatoire des populismes Européens.
France : vent de tranquillité et de sécurité sur les communes françaises (20/12/02)

Colombe, ville de quatre-vingt mille habitants de la région parisienne semble victime de la vague sécuritaire ambiante. La maire UMP, Nicole Gouéta, élue en mars 2001, désire mettre la ville au carré. Après le couvre-feu imposé aux enfants de moins de treize ans, la mise sur pied d'une brigade de "sécurité de proximité", l'établissement d'un réseau de caméras de vidéo-surveillance, voici que l'élue locale entend imposer de nouvelles heures de fermeture pour les cafés, fixées, jusqu'à présent, à 2 heures du matin par la préfecture des Hauts-de-Seine. Les bistrots devront désormais baisser leurs volets à 23 heures. Si la mairie parle de "tranquillité", certains comme Arielle Prat, de l'association des Motivés, soupçonne la maire de vouloir faire de Colombe "un musée-dortoir propre...mais sinistre". Signalons que le nouveau chef de la police municipale, en cours de constitution, arrive de Vitrolles, localité anciennement aux mains du couple Megret.

70