L'observatoire des populismes Européens.
Europe : mieux contrôler les demandeurs d'asile grâce à leurs empreintes digitales (13/12/02)

Lundi 9 décembre, les ministres européens de la Justice et des Affaires intérieures ont conclu un nouvel accord concernant les demandes d'asile. Cette convention, appelée Dublin II, devrait permettre, à terme, de mieux déterminer l'Etat responsable de l'examen d'une demande d'asile. Cet accord instaure également la mise en fonction d'un nouveau système informatique de comparaison des empreintes digitales, l'Eurodac. Celui-ci permettra bientôt aux Etats membres une meilleure identification et un contrôle plus strict des demandeurs d'asile et des clandestins ayant franchi irrégulièrement les frontières extérieures de la Communauté. Par la comparaison des empreintes, il sera désormais possible pour un Etat de savoir si un demandeur d'asile ou un ressortissant étranger en situation irrégulière a déjà formulé une demande dans un autre État membre. Outre les empreintes digitales, l'Eurodac pourra fournir aux Etats membres l'origine, le lieu et la date de la demande d'asile, le sexe et un numéro de référence.
48