Belgique : Les universitaires flamands critiquent le monde politique (04/12/02).

Une lettre ouverte, signée par deux cent sept professeurs d'université flamande, parue, hier, à la une du Morgen critique "la manière irresponsable, honteuse et dangereuse" dont certains membres du gouvernement ont réagi aux affrontements survenus, la semaine dernière, à Anvers. Ce texte vise, en particulier, les propos tenus par le Premier ministre, Guy Verhofstadt (VLD), le ministre de l'Intérieur, Antoine Duquesne (MR) et le député Marc Van Peel (CD&V). Les universitaires dénoncent "le langage guerrier", le "discours musclé et démagogique" et questionnent "le caractère démocratique de la réaction politique". Rappelons que Guy Verhofstadt avait affirmé que "l'AEL voulait créer des zones de non-droit à Anvers pour pouvoir y organiser des activités criminelles en toute impunité". Antoine Duquesne et Marc Van Peel avaient, pour leur part, déclaré que pour pouvoir arrêter le chef de la Ligue arabe européenne, Abou Jahjah, il pourrait être envisagé une adaptation de l'arsenal législatif.

Toujours selon la lettre, "les affrontements d'Anvers doivent être perçus comme le symptôme de longues frustrations accumulées, de rendez-vous ratés et d'exclusions".
18