Ce texte qui élargit les compétences des vigiles devrait décharger la police de certaines tâches et lui permettre de se concentrer sur les missions de maintien de l'ordre. Si les nouveaux champs d'intervention des sociétés privées de gardiennage sont clairement délimités, l'Union des villes et communes s'est déclarée opposée à tout contrôle ou surveillance, même limités, de ces acteurs sur la voie publique. D'autres voix redoutent les possibles dérives pouvant découler d'une pareille loi.

Autriche : le FPÖ dans le doute (04/12/02).


Le parti d'extrême droite de Jörg Haider, qui a connu un recul de dix-sept pour cent aux élections du 24 novembre dernier, s'interroge sur sa participation ou non au second gouvernement Schüssel. La question divise le FPÖ. Si pour Herbert Haupt, nouveau chef du parti, le FPÖ "n'a pas le droit d'abandonner sa responsabilité à l'égard de l'Autriche", la section de Salzbourg ne voit dans les résultats aucune demande de l'électorat à un retour du FPÖ à la tête de l'état.

En outre, le parti est confronté à des difficultés diverses liées à la faiblesse de ses structures, au manque de militants et aux guerres intestines récurrentes.

France : les lois Sarkozy dans le collimateur des prostituées (04/12/02).


Une manifestation devrait avoir lieu, à Paris le 10 décembre prochain, à l'appel du Collectif national pour les droits des femmes. Ce rassemblement entend dénoncer le projet de loi du ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, qui selon certaines associations, "criminalise les personnes prostituées au lieu de s'attaquer aux bénéficiaires du système" et "tend par un discours réglementariste à faire de la prostitution un métier". Un appel a également été lancé en faveur d'un plan d'urgence destiné aux personnes désireuses de sortir de la prostitution. Le Mouvement du Nid, connu pour son travail de rue, note depuis l'annonce du projet de loi sur la sécurité intérieure une recrudescence du harcèlement policier des personnes prostituées.
17