p125. En ce jour, l'éditorial.
p127. Lautresuite
En ce jour du jeudi 28 novembre 2002. Hier, donc, Éric me parlait : "Tu as déjà remarqué qu'on ne trouve plus personne qui dise "Je ne m'intéresse pas à la politique" sur l'air dégoûté du type qui met des gants de cuisine pour descendre les poubelles ?". C'est vrai, je ne m'en étais pas aperçu. Merci Éric, je n'avais pas noté la disparition quasi complète du "Oh, vous savez, moi, ces choses-là…" et je vais bien parvenir à en faire vingt lignes. Et moi, donc, de lui répondre : "Oui mais, est-ce que tu penses pour autant ça signifie le retour du politique ?". Là, il me dit que je commence à jouer, non pas sur les mots, mais sur les articles et que je suis d'ordinaire très énervant quand je fais ça, il dit que je me la joue et que je le fais exprès. Oui mais, quand même, c'est une vraie question, le politique ou la politique. "Commençons modestement, me dit Éric, et voyons déjà comment ça se passe avec la politique". Bon alors, comment ça se passe avec la politique ? Comment va-t-elle, la vie le la cité ? Justement ", lui dis-je, "je distingue la politique qui serait la vie de la cité et le politique qui serait le vivre ensemble. Tiens, précisément, tu vois Borgerhout et les émeutes, enfin, les incidents à Anvers ?
125