En ce jour du mardi 26 novembre 2002. On sait qu'il faut chercher plus bas que la guerre de 1914, nous l'avons dit déjà ici, et qu'il ne s'agit pas de s'entêter à dater de 1942 cette sorte de mémoire utérine que nous aurions de nos propres temps. J'imagine alors que la construction préfabriquée - lautresite se livre à l'exploration de cette notion depuis plusieurs mois, allez y voir - serait comme un générique ou une métaphore de ce qui nous amène à ce que nous sommes. Il est quand même fort étonnant que cette histoire de préfabriqué présente un résumé vraisemblable des montées des impérialismes et des totalitarismes. Ainsi -nous en proposons l'hypothèse sur ce site - le préfabriqué fut-il une arme absolue dans la conquête de la grande Prairie américaine par ceux que l'on appelait des pionniers : il permit d'accélérer industriellement un processus colonial tandis que le surgissement du barbelé, exactement contemporain, fixait la conquête et découpait le territoire. Ce sont les Américains qui ont inventé cela - des Américains, juste avant Polonais, Autrichiens, Suédois ou Irlandais. Entre la rencontre du préfabriqué et du fil barbelé et le premier établissement d'un camp de concentration, usant des mêmes ingrédients,
110