Schüssel et Blocher.
Même chose avec le référendum suisse, diligenté par le populiste Blocher, et rejeté, ce week-end par seulement 50,1% des Suisses : 3422 voix en tout. Son objet était la restriction du droit d'asile, et notamment cette idée que le dossier d'un requérant d'asile provenant d'un "pays tiers réputé sûr" serait automatiquement repoussé. Là aussi, toute réjouissance ne peut être que de circonstance. Cette "initiative", comme l'on dit à Genève, avait besoin, pour être adoptée, d'une double majorité: majorité des voix et des cantons. Douze cantons et demi cantons l'ont approuvée, dix et demi l'ont rejetée. Et l'on ne doit qu'à la démographie des cantons francophones l'insuccès en voix de ce référendum. Raison pour laquelle le quotidien "Le Temps" peut parler aujourd'hui de "l'échec triomphal de l'UDC".Pendant ce temps-là en Belgique, alors que le parti écologiste plaçait en ordre utile sur ses listes électorales un Belge d'origine congolaise, premier Noir qui devrait siéger donc au Parlement, on évitait de justesse l'expulsion d'un nouvelle mineure vers le Congo. Cela, voyez-vous, ne s'appelle pas "souffler le chaud et le froid", cela s'appelle avoir l'haleine tiède. Le tiède se distingue du fétide par une seule lettre.
105