Le siège d'Anvers par les Hollandais 1832
L'AEL est cette organisation qui réclame la reconnaissance de l'arabe comme langue nationale belge et la création d'une "Communauté musulmane" puisqu'il existe bien une "Communauté française". L'AEL est aussi cette association qui estime que Anvers est aux mains des sionistes et dont le dirigeant fait l'objet d'une plainte pour racisme. En mai dernier, en Autriche, dans la ville de Graz, l'"Union des citoyens pour la protection et la sécurité", filiale du FPÖ, avait orchestré de pareilles patrouilles, habillées de bleu, avec GSM et caméras itou afin de capturer en images les délinquants mineurs, dont la police se souciait peu. Le dirigeant de cette association était membre d'une amicale d'anciens nazis. Il est impossible de ne pas déceler dans ces pratiques convergentes, un même souci haineux envers l'État de droit. Le Vlaams Blok, ami du FPÖ, et l'AEL,proche des Frères musulmans, dont les intérêts paraissent pourtant contradictoires, mènent avec la démocratie un même combat paranoïaque, proposant le renforcement mutuel de pratiques racistes. Ils ne sont pas leurs propres cibles. Anvers a donc désormais affaire à deux extrêmes droites et à un seul et même fanatisme.
73