Le dictionnaire du refuge

Michel Gheude
Nationalité, naturalisation

Nation a d'abord signifié naissance, puis, par extension, l'ensemble des natifs, ceux qui sont nés sur un même territoire. Natif l'a emporté sur le synonyme qui lui fait concurrence: naturel. La nature a aussi pour sens premier la naissance. Ainsi, le natif est à la nation ce que le naturel est à la nature, et c'est par le simple fait de la naissance que nous participons de l'une et de l'autre.
C'est là le paradoxe de notre citoyenneté. Le citoyen ne signe pas le contrat social, il en est signataire de naissance. Liée à la nationalité, qui en est la condition, la citoyenneté, pourtant symbole de nos démocraties modernes, est un privilège, au sens que le mot avait dans l'ancien régime.
La naturalisation n'est pas moins paradoxale.
Est naturel ce qui n'a pas nécessité d'intervention humaine. Le naturel s'oppose à l'artificiel comme l'inné à l'acquis. Se naturaliser, acquérir la nationalité, c'est acquérir l'inné. Or, acquérir l'inné est une contradiction dans les termes puisque c'est acquérir ce qui ne se peut acquérir, ce qui ne vient que de naissance.
60