Log Pod que je situe tout de suite comme proche voisine de Roundstone, petit port d'Irlande, et de Ciocanesti, village de Bucovine, lieux électifs et compressés.
À Bovec aussi, les couleurs sont irlandaises : sans doute quelque chose à se dire d'émulsif à propos de coupages et de mariages entre gens du Karst et du Connemara. J'ai emporté Magris-Ara (Trieste, une Identité de Frontière), Saul (Le Citoyen dans un cul- de-sac), Carr (L'Aliéniste) et Eco (L'Ile du Jour d'avant). Je peste d'avoir oublié au pied du lit Le Soldat dans la Neige de Rigoni Stern dont les histoires se passent autour, en d'incertains temps pour les empires et sur d'improbables frontières taillées au fusil. Rigoni Stern manque surtout en passant devant le Fort de Kluze, Chiusa en italien, qui ferme, ainsi que nommé, la route entre Bovec et le Mangartom. Ainsi dans ce précipité d'histoire, voyageant d'une ligne de front l'autre, pensais-je à mon grand-père et à sa guerre de tranchées sur l'Yser, soldat flamand et ouvrier agricole, dont le corps repose aujourd'hui au sommet d'un pays minier wallon, lieu d'exil pour lui, de départ pour moi.
46