11 novembre 1996

Paul Hermant
Ce 11 novembre renvoie en juillet et à la Slovénie. Vacances frontales, je veux dire prises de front. Cherchant le temps calmé, trouvant la tempête de l'histoire. Ici, sur les crêtes s'étalaient les lignes de la bataille de la Soca. Nous étions en 1916. On s'y est battu intensément, longuement, rigoureusement, ainsi que le rappelle ce petit musée de Kobarid où j'apprends que c'est là, sur ces lignes de partage, que Hemingway trouva matière à "Pour qui sonne le glas". Entre cela et moi, araser les montagnes, couler les pics, fonder les gorges. Patronne des mineurs, ici comme à Marchienne, Sainte Barbe s'appelle Barbara, on la fleurit à deux cents mètres de la galerie condamnée qui perce la montagne, à cent mètres d'un cimetière militaire aligné de soldats inconnus, à cent cinquante mètres d'une plaque commémorative d'un coup-de-poing partisan. Log Pod se distribue autour de la route principale qui coule à pic d'Italie: ici sont des maisons habitées, réhabilitées, une église, une chapelle, deux cimetières, autant d' auberges, une épicerie et une rivière.
45