Le dictionnaire du refuge

Michel Gheude
Géorgie, le pays des Karthvèles.

Le nom est d'origine grecque. De " gé ", la terre, d'où viennent géographie, géologie, géométrie etc. Et de " ergon ", le travail, d'où viennent ergonomie, énergie, métallurgie, dramaturgie et même orgie.
Le " geôrgos " est donc celui qui travaille la terre, le paysan. Le mot grec est passé en latin sous la forme d'un adjectif, " georgicum ", qui signifie relatif à la l'agriculture et qui a donné son titre à un célèbre recueil de Virgile, Les Géorgiques, poèmes lyriques décrivant la campagne et la vie des champs. Le mot existe en français avec le même sens : en 1912, Francis Jammes publie des " Géorgiques chrétiennes ".
Mais " geôrgos " a surtout engendré le prénom Georges et ses variantes, masculines comme Georget, Georgio, Goran, Gorge, Yorge, Youri, et féminines comme Georgette, Georgina et ... Géorgie.
Selon la légende, Saint Georges, originaire de Capadocce en Asie mineure et officier de l'armée romaine sous Dioclétien, a combattu un dragon en Lybie pour sauver la fille du roi. Martyr chrétien, il a été décapité en 301.
39