p29.  En ce jour, l'éditorial.
p32. Le dictionnaire du refuge
p34.Lautresuite
En ce jour du mercredi 6 novembre 2002.. . L'on se permettra aujourd'hui d'être un peu plus long que d'habitude parce que qu'il s'agit ici de blanchir une pierre. Donc, tout à l'heure, j'écrivais ceci: "Ce qui vient "en secours" - ce qui donc ne contrevient pas à une vision prothétique de la réalité - est sans doute aussi le familier - le cousin, le frère ou le fils -de l'humanitaire. L'humanitaire est l'héritier de ceux qui, après 1968, ont déserté la politique et le groupusculaire pour une action directe qui ne fût pas violente. L'apparent paradoxe est que les générations post-humanitaires qui ont voulu retourner au politique ont employé avec lui une stratégie de "french doctor". Comme si, en définitive, la politique aussi était une victime (des remises en cause de l'État-nation, du délitement de l'État-providence, de la pression de la finance, de la toute-puissance de l'économique, de la pensée unique, de la montée des populismes, etc…). Aussi bien, durant de nombreuses années avons-nous été occupés à nous pencher sur la politique comme au chevet d'un malade. Ce qui faisait fossé entre politique et citoyens nous a accaparés tout à fait.
29