les enfants à la maison, les enfants sur la plage, les enfants au bord de la piscine, les enfants déguisés, les enfants autour d'un gâteau d'anniversaire, les enfants en vacances de neige. Bien entendu, sur quelques-unes de ces images, les enfants sont nus et il s'en est suivi une violente polémique car une partie de l'opinion et de la presse anglaises y ont vu une incitation à la pédophilie. La police a voulu faire décrocher les photos litigieuses. Saatchi s'y est refusé et la justice lui a donné raison. Apprécié dans les milieux de l'art, le jugement a été fortement critiqué par la presse populaire et la polémique se poursuit dans les courriers des lecteurs.
Sur les traces d'Alice
Il se dégage bien entendu de ces images, une impression d'étrangeté. L'enfance de Tierney n'a pas été un conte de fée et les photos qu'elle fait de ses enfants ne ressemblent pas tout à fait à celles que chacun d'entre nous a collées dans son album de famille. Les images de Tierney Gearon ne cherchent pas à fixer des souvenirs. De photo en photo, les enfants semblent plutôt nous demander ce qu'ils font là. Je veux dire ici.
Dans le monde où nous les avons mis au monde. Notre monde. Sur l'une des images contestées, Michael, nu et portant le filet avec lequel on enlève les feuilles d'arbre tombées dans la piscine, s'ennuie mortellement tandis que son grand père parle sans fin au téléphone. Que les enfants puissent s'ennuyer mortellement d'être parmi nous, c'est une pensée qui nous dérange. Mais où serait l'intérêt si les artistes ne portaient pas sur la vie quotidienne un autre regard que le nôtre ? Si leurs images ne nous faisaient pas voir ce que nous ne voyons pas, ne nous faisaient pas regarder avec un œil neuf ce que nous ne regardions plus que de manière trop " clichée "? Quand un photographe entreprend de regarder l'enfance, il ne peut que nous troubler et percer nos défenses. En témoigne sans doute mieux que tout autre l'œuvre photographique de Lewis Carroll. L'auteur des " Aventures d'Alice au pays des merveilles " fut depuis ses vingt-cinq ans l'un des premiers passionnés de photographie et les petites filles furent son sujet préféré. C'est peu dire qu'il les adorait. Beaucoup furent de véritables amies avec lesquelles il échangea une abondante correspondance.
26