Les autres sans majuscules ne s'opposent plus aux mêmes mais aux uns, et pour tous ces uns et ces autres qui me bousculent, pas question d'étreindre leur fantôme réel.
Le "même" tout seul, c'est quoi ? Une sorte de sphère unie, lisse, sans aspérité ni tache, sans aucun signe d'altérité, comme une petite bille bien tournée ou une dragée, impossible à définir autrement que par un éclat qui brille un instant au fond de ces prunelles en face, celles d'un autre absolu, un chat par exemple. Mais où habite le même ? Sans doute au fond d'yeux grands ouverts d'un enfant qui arrête de pleurer en regardant la lune en pleine nuit, "comme ils miroitent" (exemple tiré des Carnets de Coleridge).
Le même, l'identique, est impossible à définir en lui-même, il est toujours un travail de comparaison, une décision construite dans l'enfance de se ressembler à soi même, tel que le miroir et la société vous en renvoient l'identité. Le champ de l'identité et de l'altérité n'est pas indéfini : je ne peux ni être ni le même, ni l'autre de la paramécie en moi, malgré tous mes efforts d'altruisme.
Il faut pouvoir croiser les yeux de "l'Autre" pour y voir miroiter du " même ".
Il y a des identiques très proches au plan anthropologique: les mères et les filles par exemple, dont le lien est celui d'un maximum de proximité selon Françoise Héritier et aussi Nathalie Heinich et Caroline Eliacheff ("Mères, filles une relation à trois" , 2002). Le lien d'identique entre père et fils passe par la mère, le lien entre parents de sexes différents offre cette figure majeure de la différence qu'est la différence sexuée. Mais même le lien mère-fille suppose un tiers qui nomme ces deux là. Il y a des proches éloignés, comme par exemple un père distant et son enfant tout petit terrifié. Il n'y a jamais d'autres purs, il y a des cercles d'altérité tout autour, qui traversent le miroir d'en face, qui passent aux antipodes.
Il n'y a pas de mêmes, il n'y a pas d'autres, il y a plein de regards croisés plus ou moins ternes, obliques ou brillants grands ouverts : une offre immense en faisceaux où miroitent ensemble le même et l'Autre.
Il y a sur la place publique, dans les immeubles, les
17