Courrier censuré, camp de Gurs (France).
Mais l'association "L'enfant bleu" a déposé, contre ce livre, un recours que le ministre de l'Intérieur a décidé de relayer auprès de l'éditeur, Gallimard. "De tels récits, dit le ministre, sont de nature à choquer les mineurs qui pourraient acquérir ou consulter l'ouvrage en question". La présidente de l'association "l'Enfant bleu" se demandait, quant à elle "pourquoi on interdit la diffusion d'images pornographiques mettant en scène des enfants, et pas un roman qui suscite également des images et des fantasmes dans l'esprit du lecteur". Aussi bien nous retrouvons-nous paradoxalement - nous qui demanderions volontiers aux auteurs, comme l'a fait Véronique Nahoum-Grappe dans ces pages, de nous laisser un peu tranquilles avec leur corps - à devoir faire preuve d'un esprit voltairien renouvelé. Parce que oui, il faut le dire, il est insupportable pour un adulte d'être infantilisé au nom de ses enfants.
15