Le dégoût est le risque majeur du riche invité hors de son monde, la laideur menace son corps. Un exemple extrême : lorsque Massimo Garcia raconte (dans ses Jet Set, Mémoires d'un Play Boy International Lafon 2000) comment la sublime, forcément sublime, Greta Garbo lors d'un dîner s'enfuit et abandonne son jeune amant en proie à un étranglement affreux avec une arête de poisson: les convives font semblant de ne pas le voir, il est violet, il ne respire plus, il se noie sous leurs yeux, et elle s'esquive. Il était trop laid ce soir-là. Bon bref, l'horreur mondaine c'est quelqu'un qui s'étrangle à côté, c'est la normalité de la vie que le luxe éloigne de leurs corps précieux. Mais l'objet surgit du monde le plus pauvre et le plus alternatif pensable cela oui, cela peut être envisagé.
À l'autre pôle, j'ai lu un tag venu des pauvres des pays riches, le long d'une voie de RER dans une banlieue difficile : " Les signes de votre oppression seront l'esthétique de notre violence ": les barbelés, les rats, les cicatrices, la maigreur grise, etc., le plastique de mauvaise qualité, la bouffe au goût de plastique, le béton, le bitume, la banlieue dure enfin … sont l'esthétique de leur violence.
Un membre d'une association avait raconté son désarroi en face de jeunes en difficulté qui amenés en montagne devant un paysage vertigineux admirable, ne le supportaient pas et voulaient retourner dans leur trous de béton taggé, sous leur cité…
Les riches des pays riches préfèrent les pauvres des pays pauvres, enfin pas eux en vrai, sans dents et trop bizarres vus de près, mais leurs photographies, leurs objets, leur esthétique, leur pauvreté si belle à voir.
Toutes ces expositions de figures terribles, tous ces spectacles de souffrances épouvantables, de misère sans fin, dont la vision constitue le clou de la journée si douce : tout cela est un cadeau de plus que les pauvres offrent au riche, une sorte de consolation du malheur d'exister grâce au parfum de la différence extrême, à sa vibration sur l'image. Comme si l'esthétique de la misère était le véritable joyau caché au fond de l'écrin du luxe.

115