êtres pensables, de l'huître jusqu'à l'ange (Mme du Deffand), copuleraient sous toutes les variantes de style.
Le problème dans la représentation écrite de la sexualité est sa répétition qui produit nécessairement l'escalade de la surenchère. Comme le faisait remarquer le sociologue Pierre Naville parlant de Sade, la recherche sexuelle tend mécaniquement au sadisme, dans une pure logique d'accroissement de l'inassouvissement, avec l'accumu-lation des performances citées.
Pourquoi ces choix d'écriture ? Les écrivains contemporains continuent d'affecter la croyance que l'exhibition de la sexualité serait libertaire et "anti-bourgeoise", alors qu'elle est une frénétique injonction d'époque, sur tous les murs et les écrans. Conclusion : Assez, assez, nous n'en pouvons plus. Chers auteurs, votre corps nous ennuie.


105