Les chroniques de Véronique
Evénement (10.09.02). Qu'est-ce qu'un événement ? C'est un sujet classique de réflexion en sciences sociales depuis le numéro-phare de la revue Communications, en 1972, sur "le retour de l'événement". Cette année les revues Terrain, l'Histoire et Esprit nous ont offert de nombreux articles sur ce sujet. Laurent Joffrin dans un numéro d'août 2002 du Nouvel Observateur s'étonnait que la catastrophe boursière en cours depuis quelques mois ne soit pas perçue comme un événement en France. Nul émoi, nul suicide ,nulle glose.
Un évènement étonne et, dans cet étonnement, il y a un secret consentement à accepter d'être étonné. Un événement plie ensemble l'être et le paraître dans une violente secousse. Il marque d'une borne le temps historique : il y a un avant et un après. Plus il est grave et plus il échappe au passé, pour envahir au bout du compte l'horizon des possibles : ce qui est arrivé une fois peut arriver n fois. Son souvenir est une sorte de Menhir dressé sur les routes. Il présente une secrète dissymétrie, il est d'autant plus " évènementiel " pour ainsi dire, qu'il est à la fois extraordinaire et aussi atroce,
96