tous les jours, un travail de titan, surveillé par des milliers de lecteurs qui corrigent, discutent, protestent, et parfois font des procès.
La presse, les "média", sont le miroir de la société dans laquelle ils sont produits et immergés
L'effet du stéréotype global est, enfin, d'écraser les vraies critiques : je reste encore stupéfaite de la façon dont la presse française a soutenu que le nuage de Tchernobyl suivait une frontière, pas un couac ! Je reste traumatisée par la façon dont ont été couverts le génocide rwandais (mai 94) et la chute de Srebrenica (juillet 95). La honte.



84