Leur programme s'est réduit à la formule "18", c'est-à-dire 18%, que le parti espère obtenir lors des élections. Leur chef, Guido Westerwelle, veut participer au prochain gouvernement, peu importe la couleur politique, et tous les moyen sont bons. Son bus pour la campagne électorale s'appelle "Guidomobil" et un des slogans c'est la "Spaßpartei", la partie "fun". Il a même participé à l'émission Big Brother, équivalent allemand de Loftstory. Pourtant, remplacer des convictions politiques par un show ne semble pas encore convaincre les Allemands. Pour l'instant les libéraux ne dépassent pas plus que 8% dans les sondages, donc loin des 18 % visés.
Concernant l'immigration, on ne peut pas vraiment distinguer une position différente, ni de la CDU (chrétien-démocrate de centre droit), ni du SPD (social-démocrate, centre-gauche). Quand la coalition (SPD/Verts) gouvernementale a reformé la loi de l'immigration récemment, les libéraux etaient plutôt d'accord.
Aujourd'hui (ce lundi), les conservateurs de la CDU ont redécouvert le sujet de l'immigration (c'est ainsi qu'ils
espèrent gagner des points, parce qu'ils perdent pied dans les sondages) qu'il faut selon eux encore plus réprimer : les libéraux trouvent eux aussi que la loi doit être encore plus sévère...
Effectivement, la CDU avait gagné grâce à une campagne contre la loi permettant la double nationalité une élection régionale dans un Land (Hessen). Mais la CDU avait aussi perdu une autre élection régionale (en Rhénanie du Nord Westphalie) avec une campagne semblable. Il est donc difficilement prévisible de prévoir si une campagne sur ce thème fonctionnera.
Contrairement à une correspondante du site, je ne crois pas qu'un parti politique (Schillpartei ou autre) pourrait avoir autant de succès que le FN en France ou la Liste Fortuyn aux Pays-Bas.
Étant donné qu'une grande partie du centre comme la CDU joue sur ce registre, les extrémistes de droite ont du mal à monter. Prenant en considération une vigilance assez développée sur ce sujet vu notre histoire, je suis assez rassuré.
54