"Nos Morts"
Les sociétés occidentales face aux tués de la guerre
de Luc Capdevila et Danièle Voldman
282pp, éditions Payot, Paris 2002
chez Payot. "Nos Morts" est un essai sur "le sort des tués de la guerre", le traitement de leurs dépouilles et les attitudes qu'ont eues les survivants. "Nous avons voulu, disent les auteurs, réfléchir à la guerre et à la mort aujourd'hui, au moment où les cadavres disparaissent dans le traitement public des conflits contemporains". Nous voyons bien qu'aujourd'hui les cadavres disparaissent aussi dans le traitement intime de leur inhumation. C'est d'ailleurs sur cette question que se ferme le livre : sur la manière qui sera la nôtre de faire mémoire de gens absents qui, à aucun moment n'ont été des "héros" mais des victimes et qui comptent donc, à ce titre, au nombre de la population majoritaire de notre monde. Il m'a paru sur le moment qu'il n'y avait pas de meilleure épitaphe que cet essai, "Nos Morts", pour clore une journée sans nom.
27