L'observatoire des populismes Européens.
10.09.02.Autriche. Le premier gouvernement européen à avoir passé un accord gouvernemental avec l'extrême droite est tombé. Ce lundi 9 septembre, à 17h04, le gouvernement autrichien a présenté sa démission, miné par des débats qui depuis quelques jours faisaient chanceler la coalition entre les chrétiens conservateurs de l'ÖVP et les membres de la "droite libérale" du FPÖ. Jörg Haider, l'ancien leader du FPÖ, rejoint par une large partie de la base du parti, dénonçait en effet la décision du gouvernement de reporter la réforme fiscale et la baisse des impôts, suite aux engagements financiers extraordinaires consécutifs aux inondations du mois d'août dernier. Haider, dans les derniers temps se prononçait également de plus en plus ouvertement contre l'élargissement de l'Union européenne et spécialement contre l'adhésion de la République tchèque avec laquelle deux questions restent pendantes : celle de la centrale nucléaire frontalière de Temelin jugée peu sûre et, surtout, celle du dédommagement des Sudètes qui quittèrent la Tchécoslovaquie en 1945 pour s'installer en Autriche.
14