2002, un été de clôture

Paul Hermant
Édifier une grille pour faire frontière entre deux communes, c'est déjà nouveau. Rendre hermétiques deux mondes : celui, d'un côté, d'une petite cité pimpante d'habitations à loyer modéré et celui, de l'autre, d'une rue pavillonnaire verte et très classe moyenne, c'est encore autre chose. Cela fut fait entre Cuincy et Douai, au début de ce mois d'août. Les habitants qui jusque là se saluaient se traitent aujourd'hui de "prolos" ou de "bourges". Cette idée était censée répondre à une question d'insécurité. La rue des Cytises, la cité HLM, serait cause de tapage et de turbulence nocturnes. Une grille, dira-t-on, jamais n'a aboli les ondes. Qu'importe : le maire de Cuincy se chargea de la triste besogne de discriminer et de séparer deux populations cousines. L'on vit cela ailleurs, avant. On se doute que les gens de la rue des Cytises de Douai n'ont pas accepté cet apartheid. Ce furent des femmes qui menèrent et gagnèrent le combat. Le 30 août, la grille fut enlevée. Voici l'histoire.
3