Le camp de Omarska


Tout proche de la ville de Prijedor, le camp de Omarska a fonctionné, durant les guerres de Bosnie-Herzégovine, du mois de mai au mois d'août 1992 et a compté environ 3000 détenus. Créé par les forces serbes et servant essentiellement à l'internement de civils, il fut l'un des plus durs et violents de la guerre de Bosnie: humiliations, viols, sous-alimentation, m eurtres, tortures ont été le lot quotidien des détenus. Ce sont notamment les images de ce camp diffusées par la BBC qui ont attiré l'attention internationale sur la situation bosniaque.

Dans son Rapport de novembre 1992, le Rapporteur Spécial des Nations-unies, Tadeusz Mazowiecki avançait que "le nombre de morts par jour (..) pourrait atteindre (…) approximativement 100 personnes".
Nous reproduisons ici cet extrait du troisième rapport de l'ancien Premier ministre polonais.

Un ancien détenu du camp de Omarska, ayant souhaité conserver l'anonymat, a également accepté de relater les heures qu'il a passées dans ce camp.
Cet enregistrement a été effectué à Bruxelles, en août 2001.

Enfin, l'on trouvera aussi, à propos de ce camp de Omarska, l'intégralité du jugement de cinq gardiens et responsables serbes prononcé le deux novembre 2001 par le Tribunal Pénal International de La Haye.