Stopping_time.

© Christine Wilmès et Patrick Mascaux.

On saura, dès qu’on aura vu, qu’il existe des territoires contigus entre ce qu’ont entrepris Christine Wilmès et Patrick Mascaux et ce qui se fait ici, usuellement et quotidiennement, sur lautresite.
Ce sont aussi des gens de sentes étroites, de pistes dérobées et d’oubli impossible. Ils cherchent, depuis 1994, ce qui peut bien faire rupture et interruption. Ils se demandent où se niche la mémoire des gens et des lieux quand les gens sont partis et les lieux désertés. Ils ont investigué au Mexique, en Australie, aux Etats-Unis, en Belgique, aux Pays-Bas, en France, au Canada. Ils ont rencontré des paysages et dans ces paysages, ils ont voulu déceler la « naissance du chaos ». On voit donc des villages avalés par des volcans, des pétroliers échoués, des épaves abandonnées, des mines de cuivre fermées, des villes fantômes, des cimetières presque morts eux aussi. C’est une sorte d’archéologie d’un passé-présent sans avenir. Un arrêt dans le temps qu’ils ont choisi de restituer sans point de fuite. Pour preuve, chaque lieu est documenté également par une codification GPS qui livre à la fois la situation géographique précise et le moment temporel exact du travail entrepris. Le tout est, évidemment, le contraire d’un musée.
Ces images sont fortes, leur assemblage fort minutieux permet la lecture diagonale en même temps qu’elle appelle une sorte de regard entomologiste, une recherche du détail, un souci de l’inaperçu. Les sons qui les accompagnent ne sont, non plus, pas construits. On en sera étonné. Les textes, enfin, qui ne font pas partie de leur travail habituel sont donnés ici au lecteur comme une information complémentaire, pas comme un menu touristique. Il ne manque, en fait, que le travail de sculpture de Christine Wilmès, qui, systématiquement, arrache des traces de silicone aux mémoires qu’elle rencontre. Ces moulages et ces volumes, vous les rencontrerez ailleurs. Là où, l’architecte-photographe Mascaux et la sculpteure Wilmès vont de temps en temps à la rencontre des publics pour montrer leurs nouvelles archives d’un temps pas encore achevé.
Que nous les ayons choisis parmi ceux qui avec nous fermerons l’aventure de cette revue de poésie politique ne devrait donc surprendre personne.

Le site de Wilmès et Mascaux : http://www.wilmesmascaux.com/


74-AUS-QLD
Mt Isa / Queensland / Australia



70-AUS-QLD
Ravenswood / Queensland / Australia


69-AUS-QLD
Richmond / Queensland / Australia


56-USA-CA
Salton Sea Golf / California / USA


50-USA-CA
Salton Sea Motel / California / USA


68-AUS-WA
Wyndham / Western Australia


58-AUS-WA
Broome / Western Australia


73-AUS-QLD
Cloncurry / Queensland / Australia


53-USA-AZ
Ajo / Arizona / USA


54-USA-AZ
Ajo / Arizona / USA


51-USA-AZ
Tucson / Arizona / USA


49-FRA-ISE
Glacier du Chardon / Isère / France